Critiques

Présentation de mon travail artistique

Je travaille une forme de représentation centrée dans un état d’introspection. Ce que j'essaie, c'est d'exprimer la suspension du mouvement, d'intérioriser mes émotions et ensuite,  les réduire dans mes travaux à un état psychique, à une perception primitive. D'abord, je saisis l'œuvre comme surface et matière. Je travaille la forme, la composition, le dessin et c'est là que les idées se multiplient, se perfectionnent. J'ai besoin de surmonter les exigences du savoir-faire pour enrichir mes idées et développer ma sensibilité. Parfois j'adjoins des paroles (textes, chansons, poésies, extraits de littérature). La lettre écrite devient aliment de la création dans mes travaux plastiques. J'avive les différences entre poésie et peinture par exemple en faisant valoir leurs séductions réciproques.

Mes œuvres sont réalisées en céramique  et polychromie,  techniques que je privilège car elles étaient utilisés en primitives expressions d’art et artisanat. Je profite de la technologie contemporaine céramique à haute température, pour conférer permanence à mes œuvres. Pour la peinture, j’utilise les  anciennes techniques de l’école de Quito : enduits, gravures  et parfois dorures. Ces techniques sont réalisées avec des matériaux fabriqués à la main, pour créer qualité et originalité dans les couleurs et les finitions.

Je privilége la figure humaine féminine et j'essaie de m'exprimer à travers elle. Je vois dans la figure anatomique des femmes, un recueil de proportion et d'harmonie esthétiques, où je trouve la synthèse  de la beauté universelle, et dans la féminité profonde, une émotion débordante qui fait grandir son esprit généreux, sa sensualité, accueillant tendresse, et sens inné de créativité.

Magazines

et

Journaux

Paulina Altuna travaille son œuvre actuelle, abstraite en fait, pour  atteindre des riches textures sur bois ou toiles stuquées. Ses peintures  transmettent vitesse, spontanéité et fraîcheur. Les gravures et les couleurs se manifestent contrastées et cohérentes de façon telle qu'elles surprennent « in crescendo », dans une continuité qui attire obligatoirement l'attention. Une œuvre comme celle-ci manifeste richesse et maturité, qualités impérissables chez les maîtres. Paulina a créé des œuvres qui portent de grandes masses de couleur, chaque couleur ayant sa propre texture; des contrastes, que l'on pourrait dire magiques car ils interpellent l'intuition des spectateurs, réveillant en eux des émotions créatives, des envies de recherche. Ils ont le pouvoir de magnétiser. Ses trames de texture saisissent le spectateur dans des centres d'ombre ou les poussent à la périphérie, attrapent des forces et provoquent la nostalgie des ensorcellements de certaines œuvres du maître Klee. La force de la peinture de Paulina Altuna se trouve dans la nouveauté de chaque trait, comme s' il s'agissait d'une première édition. Comme dans la vie de tous ceux qui ont été maîtres, le parcours de Paulina Altuna va rencontrer de nouvelles perspectives à partir de ce grand moment ; il est déjà prévisible de la voir explorer d'autres directions, toujours plus haut, car son talent est extraordinaire, et la passion pour son métier, imbattable.

Nicolàs Jiménez Mendoza.

Écrivan et philosophe 

 Directeur Fondation Legarda

 Quito, Equateur 2002

La peinture abstraite

AU CENTRE CULTUREL MUJERES ANDINAS-ECUADOR

Dans ton  travail se découvre toujours l’intentionnalité profondément féminine, la richesse et  ductilité du geste, la posture et les allusions particulières qui rendent  visibles dans des environnements et par des actions concrètes ton lien spirituel. La facture des vissages  à la manière traditionnelle de la sculpture, combinent l’argile et la technique, et aboutent en  traits expressifs, deux et sereines  comme ton sentiment.

 Je prévois ton travail comme pierre de diamant féminin qui montre son esprit à facettes multiples, chaque pièce avec sa luminosité et ombre, avec sa propre perfection et son harmonie avec le reste. Sculptures assembles,  ambitieux par sa taille, mais  résolues  avec cet axe féminine  que tu possèdes chez toi. Je te félicite pour tes efforts et ton talent dans ces réalisations qui complémenteront   ton centre culturel, Matrix de ton travail.  Avec mon affection, Rita

Rita Merino

Artiste plasticienne et anthropologue

Quito, Équateur 2016

Oeuvres mythologiques 

Dans son œuvre, Paulina Altuna a tendance à insérer ses figures dans un contexte social. Certaines créées avec un compromis narratif d’une exclusivité subjective.

La recherche introspective et sociologique ne s’arrête pas à la superficialité visuelle, mais on dirait qu’elle veut approfondir et influencer les coutumes et les comportements d’un style de vie contemporaine.

Son jeune âge révèle une personnalité déjà bien définie par les études effectuées, stimulée par des encouragements mérités dans une phase très précoce de sa formation.

Bruno Chiarini  

Critique d’art

Florence, Italie 1993

La suggestion d'une nature exotique

Après avoir lu votre lettre  attentivement, et vu les photographies de vos peintures (plus celles  déjà vues), je vous confirme mon opinion  que vous êtes une grande artiste.  Comme tous les vrais créateurs, vous n'êtes jamais satisfaite avec ce que vous faites. De mon point de vue, vous avez un style construit et un univers thématique original que vous devez reconnaître et amener aux dernières conséquences expressives. Votre peinture est merveilleuse. Les caractéristiques, la forme et la couleur se manifestent mieux dans ces personnages qui sont nés de votre propre nature (de votre féminité, de votre passion, de votre tendance à la plénitude sensorielle et spirituelle). Continuez ce chemin, l'œuvre par elle-même est gratifiante. Le succès, la critique, l'acceptation conventionnelle sont des interférences pour la création artistique. Vous êtes votre maîtresse, capable de vous montrer à vous-même, et à tout le monde la beauté. La joie  de créer se trouve en créant, et il suffit que vous en profitiez. Vous êtes mère, femme, personne, équatorienne, et citadine du monde, quand vous peignez ce qui est en vous. Non parce que quelqu'un vous autorise à être ou à faire quelque chose.   L'art qui à besoin de soutiens techniques n'est pas un art, mais un euphémisme des cultures rapidement périmées. Les gens qui n'ont pas pu vivre la couleur de la nature primitive, ni la spontanéité d'un  peuple aux sentiments démesurés, avec la passion de jeunesse,  enthousiaste de la vie, un peuple adolescent comme le nôtre!, doive fonder le phénomène de la beauté générée par l'être humain avec des idées. Mais c'est beaucoup plus que cela. Un vrai philosophe allemand a dit que  l'œuvre d'art est celle qui dévoile  l'horizon de l'Homme.. Comme vous le savez, l'acte d'accoucher est solitaire. Quelqu'un peut vous assister de plusieurs façons, mais c'est vous,  vous seule, qui êtes engagée. En créant, nous assumons une vocation. Plus qu'un métier ou profession, la vocation vient avant tout. On dirait une exagération. Une personne n'est jamais heureuse, et sa vie ne vaut pas la peine, si elle ne fait pas les choses pour lesquelles elle est  prédestinée.

Vos œuvres d'art trouveront leur propre place dans le monde.

Nicolàs Jiménez Mendoza

Écrivan et philosophe 

Directeur Fondation Legarda

Quito, Equateur 2006

Série salsa ou la joie de vivre

Un peintre devient  un artiste par   la combinaison du talent, et technique, d'une approche claire  aux concepts que l'artiste veut communiquer, de la persévérance et d'un travail acharné. Paulina Altuna possède tout  cela entre ses mains, en plus d'un grand amour pour la vie qu'elle réussit à traduire en couleurs, formes et textures.

C'est un vrai plaisir  suivre l'artiste à travers ses différentes étapes d'auto -découverte. Dans la peinture comme dans la sculpture, elle traverse une phase intériorisée vers sa propre féminité. C'est ainsi qu’elle crée des images féminines qui vont de l'expression mystique de figures spirituelles (par l'utilisation des techniques anciennes comme le stuque,  la dorure  sur bois ou céramique) à la joie naturelle des danseuses nues féminins, jouant ou tout simplement calmes. Des figures pleines de charme mais aussi très terrestres, l'artiste leur donne une touche magique, le mystère de l'éternel féminin, stratégiquement allongées ou avec une insinuation de mouvement. Innocence et audace, modestie et autodétermination, une femme qui est toutes les femmes.

Poursuivant son chemin, Paulina découvre le paysage, les couleurs presque naïves de l'Equateur, son pays natal, et elle s'immerge de plus en plus dans l'abstrait. Au départ elle fait abstraction de la couleur, tous les bleus deviennent les protagonistes naturels de ses tableaux. Il y a un tableau qui s'appelle  « El camino hacia el abstracto » (Le chemin vers l'abstrait) où elle ajoute pour la première fois une fenêtre de verre bleue qui  voile une partie du paysage composé d'arbres nus très minimalistes. Cette œuvre lui permet découvrir que sa manière de voir les choses est différente d’une vision primaire. Le titre montre qu'à partir de ce moment elle se dirige vers un abstrait basé sur le travail de la couleur.

Après les bleus elle aura une attirance pour les riches couleurs de la terre, profondément enracinées à l'Altiplano; des rouges indiens, des ocres, des cafés qui dégagent une atmosphère chaude, ainsi que des jaunes et des verts pour confirmer cette atmosphère et non pas pour la nier. Dans son processus de recréer les tendres surfaces de la terre, elle utilise souvent le bois.

Grâce à sa facilité à travailler avec différentes techniques, elle  crée toutes sortes des textures, parfois des vraies cicatrices qui prennent le rôle des lignes qui définissent l’abstrait et qui font ressortir les différents états d’âme de l’œuvre.

Il ne s'agit pas d’une abstraction accidentelle mais d'un processus conscient pour découvrir l'essentiel des formes, la sensation qu'une couleur produit, l'ombre Une synthèse de la nature codée ou pas codée, faits avec intelligence et sensibilité, ce que l'artiste ressent vers ce que le spectateur interprète.

Paulina Altuna est un espoir de développement futur. Je suis sûr qu’elle va nous surprendre avec  nouvelles phases et nouveaux langages. Nous devons rester attentifs à sa prometteuse carrière artistique.

Alberto Vadas Khun

DIRECTEUR DE LA TALLERA

Musée Alfaro Siqueiros

Cuernavaca - Mexique 2000

Exposition "Voces de morelos"