Les prudes te diront que tu  vas perdre ton emploi, ou que lui, ou elle cessera de t'aimer. Les prude sont vieux, ou alors ils se sont conformés au monde, ils restent stables comme des briques. C'est bon signe s'ils te disent de ne pas y aller. Va s’y. Tu verras que les choses ne sont pas comme ils les dépeignent, si tu perds ton emploi, c'est parce qu'il n'est pas suffisant pour toi, il ne te correspond pas. Tu seras comme les bons livres qui ne se vendent pas, ils auront une vie plus autonome et longue. Tu as du caractère, le sourire franc, tu es belle, tu prépares  une robe provocante, tu es prête à t'affirmer et à t'accepter, prête pour l'amour et donner tes fruits, il est temps alors de construire ta citadelle.

 

Nicolás Jiménenz Mendoza

De son livre : La Obra y los duendes Ecuatoriales.

Série Salsa, Déjala que siga...